Notre association écrivait à M.le procureur de la  République d’Albi le 21 avril 2015 pour dire ses craintes sur le plan de redressement mis en œuvre par l’administrateur judiciaire de M Ferrara pour la notoriété  de la station et pour son avenir.

M le Procureur a ordonné une enquête judiciaire .C’est dans ce cadre que Françoise Senac ,présidente et Monique Peyrouzelle secrétaire de l’association ont  été appelées le 3 juin à redéfinir leur plainte qui fait echo à une plainte plus ancienne  déposée en février 2014 auprès de la DIRRECTE ( direction de la concurrence et des prix ) sur les agissements  de Sante Actions ,plainte toujours en cours .

Au nom de l’association elles ont redit leur désaveu de ce plan préjudiciable à l’intérêt général et l’éventualité non exclue que l’association se porte partie civile dans cette affaire.

L’enquête  se poursuit donc…

Notre association a également signalé au Délégué du tourisme régional les dangers du plan d’économies mis en œuvre par M Savenie dans le cadre du plan de  redressement de la sarl des thermes de capvern qui modifie unilatéralement par les fermetures d’établissements qu’il implique  la carte du tourisme et du thermalisme en Midi Pyrenées.